Beauport - Le pays de la Canne
Aquarium de la Guadeloupe
Jardin botanique de Deshaies
Rhum Karukéra
Green Blue Houses
Casino Saint François
village du littoral

Buste de Jean Louis

Monument - Goyave

Ce buste fut érigé en 1995 à la mémoire du mulâtre Jean Louis, esclave de l'habitation la Rose, qui en mai 1790, accusé de complot de révolte, fut exécuté sur la place publique. La Guadeloupe comptait à cette époque environ 14 000 blancs, 3.000 noirs libres et près de 90 000 esclaves. Des révoltes d’esclaves avaient lieu souvent car ils n’acceptaient pas leur condition. Ils faisaient acte de résistance (sabotage, vol, refus, ironie…) et allaient jusqu’à s’organiser en guérilla, incendiaient les récoltes, empoisonnaient leurs maîtres. D'autres prenaient la fuite, c'étaient les “nègres marrons“. On suppose que l’origine de ce nom vient des Espagnols qui nommaient “cimarron“ le fugitif, au même titre qu’ils donnaient ce nom aux animaux échappés qui redevenaient sauvages. Les châtiments étaient à la mesure de l'acte, oreilles coupées, main tranchée, collier de fer, explosion de la victime… Ceux qui étaient rattrapés se retrouvaient avec le tendon sectionné afin qu'ils ne puissent plus s'enfuir. La population se retrouve tous les 27 mai, jour de commémoration en Guadeloupe de l'abolition de l'esclavage, sur ce lieu symbolique.

A Goyave, le long de la D33, le buste de Jean Louis érigé sur un piédestal
A Goyave, le long de la D33, le buste de Jean Louis érigé sur un piédestal
Buste de Jean Louis - Goyave, lieu de mémoire
Buste de Jean Louis - Goyave, lieu de mémoire
Le mulâtre Jean-Louis
Le mulâtre Jean-Louis
Ferdy Louisy, Maire de Goyave, rend hommage à Jean Louis
Ferdy Louisy, Maire de Goyave, rend hommage à Jean Louis
chemin bleu
Les 3G

    English version - - © 2012 Chemin Bleu - Tous droits réservés - Mentions légales - Réalisation Vincent Mallet