Beauport - Le pays de la Canne
Aquarium de la Guadeloupe
Jardin botanique de Deshaies
Rhum Karukéra
Green Blue Houses
Casino Saint François
village du littoral

Monument de la flamme éternelle à l'esclave inconnu

Monument - Petit-Canal

Inauguré le 28 mai 1994 par Florent Mitel, maire de Petit-Canal, et par le Comité 94 à l'occasion du bicentenaire de la première abolition de l'esclavage en Guadeloupe (7 juin 1994), sur une base de pierre, s'élève un ka surmonté d'une flamme dédiée à la mémoire de l'âme de l'esclave inconnu. C'est le 4 février 1794 que fut proclamée par la Convention nationale l'abolition de l'esclavage. Le gouverneur et l'assemblée de la Guadeloupe refusant de se soumettre, la République envoya une expédition aux Petites Antilles, alors que les Anglais avaient repris la Guadeloupe en 1794. L'armée française menée par Victor Hugues libéra l'archipel (excepté Les Saintes). Après avoir proclamé l'abolition de l'esclavage, il enrôla un grand nombre de noirs dans l'armée de la République, d'autres furent dirigés vers les champs, et un tribunal révolutionnaire fut installé pour condamner les oppresseurs. A cette époque, la population des esclaves noirs était de 90000 noirs pour 14000 blancs et 3000 affranchis.

Petit-Canal, monument de la flamme éternelle à l'esclave inconnu, situé au bas des marches des esclaves
Petit-Canal, monument de la flamme éternelle à l'esclave inconnu, situé au bas des marches des esclaves
Le tambour surmonté d'une flamme
Le tambour surmonté d'une flamme
Monument de la flamme éternelle à l'esclave inconnu. Plaque inaugurale
Monument de la flamme éternelle à l'esclave inconnu. Plaque inaugurale
chemin bleu

    English version - - © 2012 Chemin Bleu - Tous droits réservés - Mentions légales - Réalisation Vincent Mallet