Jardin botanique de Deshaies
Bourse des Vols
Beauport new
Paradoxe
Autolagon

Ancienne usine Darboussier

Architecture - Pointe-à-Pitre

Située en baie du port de Pointe-à-Pitre, dans le quartier de Carénage, son nom vient d'un commerçant français, Jean d'Arboussier, qui s'installa en Guadeloupe au cours du XVIIIè siècle. Dans les années 1860, Messieurs Jean-François Cail et Ernest Souques s'associent pour fonder la Compagnie sucrière de Pointe-à-Pitre (CSPAP). L'usine sucrière est créée en 1867. En 1871, c'est le plus gros employeur de l'île (700 ouvriers). Son sur-dimensionnement couplé aux grandes crises sucrières mondiales de 1885, 1895 et 1902 forcent Ernest Souques à se séparer de l'usine qui passe sous le contrôle de la Société industrielle et agricole de Pointe-à-Pitre. En 1928, le cyclone qui ravagea la Guadeloupe détruisit l’usine. Bâtiment, entrepôts et hangars furent reconstruits. Le bâtiment qui abritait les bureaux, de forme rectangulaire, sur deux niveaux, est réalisé vers 1950 selon la technique du pan de fer avec remplissage en brique et recouvert d’un enduit. La galerie en béton a été créée ultérieurement. Sur le fronton semi circulaire de la façade, le logo SIAPAP (Société Industrielle et Agricole de Pointe-à-Pitre) est toujours visible. L'ancienne usine Darboussier fusionna en 1970 avec la Compagnie française des sucreries pour former la Société industrielle de sucreries - Société agricole de la Guadeloupe (SIS-SAG). Un temps propriété du baron Empain, elle ferma ses portes en 1980. Le développement de multiples activités artisanales, commerciales et métallurgiques autour de l’usine a fait à l'époque du quartier un centre économique majeur, mais l'endroit est ensuite devenu une grande friche industrielle d'une dizaine d'hectares. Le 20 avril 2006, une partie du site alors à l'abandon est inscrite au titre des Monuments historiques. Le Mémorial ACTe ou Centre caribéen d'expressions et de mémoire de la Traite et de l'Esclavage, ouvert au public depuis le 7  juillet 2015, a été créé sur le lieu de l'ancienne usine Darboussier.

L'ancienne usine Darboussier, symbole majeur d'un riche passé sucrier
L'ancienne usine Darboussier, symbole majeur d'un riche passé sucrier
Pointe-à-Pitre, Guadeloupe. Façade rue Raspail de l'ancienne usine Darboussier
Pointe-à-Pitre, Guadeloupe. Façade rue Raspail de l'ancienne usine Darboussier
Ancienne usine Darboussier - Pointe-à-Pitre. Les bureaux étaient encore occupés il y a juste 20 ans
Ancienne usine Darboussier - Pointe-à-Pitre. Les bureaux étaient encore occupés il y a juste 20 ans
Le sigle SIAPAP reste inscrit sur le fronton de l'usine
Le sigle SIAPAP reste inscrit sur le fronton de l'usine
Les Heures Saines
Stand Up Paddle
Randonnée quad

    English version - - © 2012 Chemin Bleu - Tous droits réservés - Mentions légales - Réalisation Vincent Mallet