Beauport - Le pays de la Canne
Aquarium de la Guadeloupe
Jardin botanique de Deshaies
Rhum Karukéra
Green Blue Houses
Casino Saint François
village du littoral

Monument du premier jour

Monument - Pointe-à-Pitre

Située sur la Darse, au coin de la rue Duplessis, c'est à l'initiative du Conseil général et de “Bharat a gua“, l'association qui a fédéré les associations indianistes de la Guadeloupe que cette œuvre en cuivre martelé du plasticien indien Inderjeet Sahdev, fut inaugurée en décembre 2004 à l'occasion du 150è anniversaire de l’arrivée en Guadeloupe des premiers Indiens. Ce monument rappelle en effet l'arrivée des premiers immigrants indiens sur les terres guadeloupéennes, rend hommage à ceux qui fondèrent la Guadeloupe multiculturelle et célèbre la reconnaissance de la culture héritée de l’Inde comme un des traits essentiels de la culture plurielle de l'île. Après la deuxième abolition de l’esclavage de 1848, il y a eu une diminution brutale de la main d’œuvre sur les habitations. La production cannière déclinant, il fallut trouver un moyen pour relancer cette économie, or, les affranchis exigeaient un salaire que les planteurs estimaient trop élevé. Le recours à l’immigration fut jugé nécessaire pour maintenir les coûts. On se tourna vers l'Inde, qui avait déjà fait ses preuves dans les îles britanniques, le travail du “coolie“ ayant déjà pu être apprécié. Ce principe a été retenu d’autant plus aisément que la France possédait 5 comptoirs en Inde (Pondichéry, Chandernagor, Yanaon, Karikal et Mahé). Le consentement du candidat à l'émigration était théoriquement requis avant que ne lui soit délivré le permis d’embarquer mais il est clair que beaucoup d’indiens se décidèrent à quitter leur pays trompés par les recruteurs qui leur décrivaient la colonie sous des traits prometteurs. Sur la période allant de 1854 à 1860, le recrutement s'est effectué dans les 5 comptoirs avec embarquement dans les ports français de Pondichéry et de Karikal. Pendant une deuxième période, de 1861 à 1889 date de la fin de l’immigration réglementée, les recruteurs français opéraient sur tout territoire indien appartenant à la Grande Bretagne. C'est le 24 décembre 1854 qu'arriva le premier bateau “L’Aurélie“, commandé par le capitaine Blanc, avec 314 passagers. 95 convois se succédèrent ensuite pour transporter plus de 42 000 Indiens avec un contrat d’engagement de 5 ans,  renouvelable une fois pour la même période de 5 ans. 24 891 périrent, 9460 repartirent en Inde, les autres se sont définitivement installés en Guadeloupe.

Hommage à ceux qui fondèrent la Guadeloupe multiculturelle
Hommage à ceux qui fondèrent la Guadeloupe multiculturelle
Monument du premier jour. C'est en 1854 qu'arriva le premier bateau “L’Aurélie“, avec 314 passagers
Monument du premier jour. C'est en 1854 qu'arriva le premier bateau “L’Aurélie“, avec 314 passagers
chemin bleu
route du rhum
Le Petit Jardin

    English version - - © 2012 Chemin Bleu - Tous droits réservés - Mentions légales - Réalisation Vincent Mallet