Jardin botanique de Deshaies
Bourse des Vols
Beauport new
Paradoxe
Autolagon

Moulin de Beauplaisir

Moulin - Port-Louis

Situé à proximité de la route qui va de Haut de la Montagne à Campèche (Commune d’Anse-Bertrand), non loin de la Ravine Romain, le moulin de Beauplaisir, témoin d'un riche passé cannier, quoique sobre et discret sur sa butte, avec ses reflets dorés au soleil couchant, ne manque pas de charme. Comme la majorité des moulins de Guadeloupe, ce moulin tour, en maçonnerie comprenait une toiture orientable  qui tournait grâce à l'action du guivre, bras permettant d'exposer les ailes face au vent. Même si la maçonnerie peut parfois paraître quelque peu grossière, elle atteste cependant de la maîtrise de réels savoir-faire et cela d'autant plus que la matière première utilisée, à savoir le tuf, appelé aussi calcaire à ravets, était de qualité moyenne, voire médiocre. Les murs étaient recouverts d'un enduit à base de chaux qui a bien souvent disparu. Parfois, on trouve un cartouche au-dessus de la base principale. Cet ornement contenait généralement une inscription visant à signifier l'appartenance de l'Habitation sucrerie, obéissait aux mêmes principes que l'écu d'armoiries. Il représentait souvent l'emblème des familles nobles, à défaut, le nom du propriétaire et la date de construction du moulin.

Un fût de forme tronconique
Un fût de forme tronconique
Témoin d'un riche passé cannier, le Moulin de Beauplaisir
Témoin d'un riche passé cannier, le Moulin de Beauplaisir
Sobre et discret sur sa butte
Sobre et discret sur sa butte
Doré au soleil couchant
Doré au soleil couchant
chemin bleu
Autolagon Port Louis
madelia
kaladja
Le poisson d'or

    English version - - © 2012 Chemin Bleu - Tous droits réservés - Mentions légales - Réalisation Vincent Mallet