Beauport - Le pays de la Canne
Aquarium de la Guadeloupe
Jardin botanique de Deshaies
Rhum Karukéra
Green Blue Houses
Casino Saint François
village du littoral

Fort Delgrès

Monument - Basse-Terre

Le fort Louis Delgrès marque l'entrée de la ville du haut de ses remparts. D'abord maison fortifiée du gouverneur Charles Houël en 1650, le fort fut agrandi au cours des XVIIIè et XIXè siècles. En 1802, il fut le théâtre des combats qui opposèrent les troupes du Général Antoine Richepance (envoyé par Bonaparte afin de rétablir l'esclavage aboli en 1794) à la résistance des hommes du Commandant Louis Delgrès. Monument historique classé en 1977, le site est ouvert au public toute l'année et propose des visites guidées, des expositions ainsi que diverses manifestations culturelles. Promu Capitaine en 1795, à nouveau fait prisonnier des anglais en 1796, puis libéré, Delgrès accède deux ans plus tard au grade de commandant. Il débarque en Guadeloupe en 1799 comme aide de camp de l'agent Baco de la Chapelle en même temps que Pelage. En octobre 1801, il est aide de camp du capitaine général Jean-Baptiste Raymond de Lacrosse. Le 1er novembre 1801, lorsque Lacrosse est emprisonné, il se rallie aux officiers rebelles. Il est nommé chef de la place de Basse-Terre par le général Magloire Pélage tandis que Lacrosse est chassé hors de Guadeloupe et se réfugie sur l'île voisine de la Dominique. Delgrès participe avec Pelage à la formation du Bataillon des Antilles de Morlais mis à la disposition de Victor Hugues par le gouvernement pour renforcer la protection de la Guadeloupe. En 1802, il est promu colonel par Pelage et reçoit le commandement de l'arrondissement de Basse-Terre. Le 5 janvier 1802, Louis Delgrès destitue les fonctionnaires blancs accusés de correspondre avec le général Lacrosse. Les 15 et 16 février 1802, en collaboration avec le capitaine Massoteau, il fait arrêter des officiers blancs. En mai 1802, il comprend la volonté de Napoléon Bonaparte de rétablir l'esclavage. Il résiste avec ses hommes contre ce sombre dessein, mais finit par se retrancher à l'habitation d'Anglemont au Matouba, où il se donnera la mort avec ses 300 hommes. 

Roger Arékian, auteur du Mémorial Delgrès, est né en 1946 à Sainte-Anne. Après des études aux Beaux-Arts de Lille et une expérience de plusieurs années en France hexagonale dans le travail de la pierre sur des monuments historiques, il enseigne les Arts Appliqués en Guadeloupe et participe à de nombreuses expositions. Il créera plusieurs œuvres pour le compte de collectivités locales parmi lesquelles la sculpture monumentale en pierre “Coupeur et attacheuse“ en 1987 pour la Ville des Abymes, sculpture monumentale en pierre “La Paix“ en 1988 pour la Ville de Pointe-à-Pitre, Musée Edgard Clerc, 1992, sculpture en basalte “Le Cri“, Mémorial Louis Delgrès, dédiée aux combattants de la Liberté, en 2002.

 

Fort Delgrès - Basse-Terre : porche d'entrée
Fort Delgrès - Basse-Terre : porche d'entrée
Mémorial Louis Delgrès, œuvre de Roger Arékian
Mémorial Louis Delgrès, œuvre de Roger Arékian
Basse-Terre, Fort Delgrès, vue de la caserne depuis le bastion nord
Basse-Terre, Fort Delgrès, vue de la caserne depuis le bastion nord
Fort Louis Delgrès. Mur d'enceinte
Fort Louis Delgrès. Mur d'enceinte
chemin bleu
bologne
desmarais
Sim car

    English version - - © 2012 Chemin Bleu - Tous droits réservés - Mentions légales - Réalisation Vincent Mallet