Beauport - Le pays de la Canne
Aquarium de la Guadeloupe
Jardin botanique de Deshaies
Rhum Karukéra
Green Blue Houses
Casino Saint François
village du littoral

Habitation La Grivelière

Architecture - Vieux-Habitants

Témoin de l’économie de plantation, l'Habitation La Grivelière fut en 1761 propriété des Frères Jacobins et s’appellait alors “Caféière Saint-Joseph“. Elle devint après avoir connu différents propriétaires “La Grivelière“ en 1843 avec Alexandre Auguste Périollat. Composée d’un foncier de 90 hectares et d’un ensemble de bâtiments domestiques et à vocation agricole elle a été classée “Monument Historique“ en 1987 pour son unicité et la qualité de conservation de ses bâtiments. Les bâtiments sont essentiellement en bois et leur construction remonte au début du XIXè siècle. La maison de maître, restaurée en 1999, dotée d'une architecture à colombage, offre une vue générale sur le domaine. Les cloisons et parements intérieurs sont en acajou blanc. La couverture est réalisée en essentes. L'étage servait de lieu de séchage du café. Il subsiste trois exemples de cases d'esclaves à la Grivelière. Elles étaient construites en gaulettes ou bardées de planches et étaient couvertes de paille. On peut voir aussi la maison du contremaître et les cuisines. Les bâtiments à vocation agricole sont encore nombreux et ont fait l'objet en 2010 d'un rigoureux programme de restauration (divers boucans pour le séchage et le stockage des récoltes de café et de cacao, écurie, bonifierie et déceriseuse…). L'eau était captée dans la ravine Pagesy située en amont, puis canalisée pour différents usages (roue à aubes, maison de maître, hangar à cacao…). Acquise par le Conseil régional de Guadeloupe en 1988, la gestion du site fut confiée à l’association Verte Vallée en 1997. L’Habitation La Grivelière propose des visites guidées et dispose d'une table d’hôtes. Dans le cadre de ses objectifs de valorisation des patrimoines naturel, historique et culturel, l’association Verte Vallée a mis en place depuis neuf ans les journées thématiques et accueille des ateliers de savoir-faire, des animations artistiques et des conférences.
Alexandre Auguste Periollat fut directeur de la puissante habitation sucrerie de Beausoleil à la Martinique. Puis il s'isntalla en Guadeloupe où il acquit plusieurs plantations. Après l'abolition de l'esclavage de 1848, alors propriétaire de l'Habitation La Grivelière, il développa le commerce du roucou et en industrialisa la fabrication en concevant une machine qu'il fit breveter en 1850. L'intérêt était qu'elle réduisait la fabrication du roucou en une opération unique consistant à réduire à l'état de pâte marchande les graines écossées en les broyant, d'où économie de main d'œuvre. Sa machine se composait de quatre moulins à deux cylindres en fonte, tournant horizontalement l'un sur l'autre entrainés par des courroies.

Habitation La Grivelière - Vieux-Habitants. Maison de maître
Habitation La Grivelière - Vieux-Habitants. Maison de maître
Habitation La Grivelière - Vieux-Habitants, le boucan
Habitation La Grivelière - Vieux-Habitants, le boucan
Habitation La Grivelière - Vieux-Habitants, le moulin et la bonifierie ont été restaurés
Habitation La Grivelière - Vieux-Habitants, le moulin et la bonifierie ont été restaurés
Habitation La Grivelière. Intérieur de la Maison de Maître
Habitation La Grivelière. Intérieur de la Maison de Maître
chemin bleu
BSA

    English version - - © 2012 Chemin Bleu - Tous droits réservés - Mentions légales - Réalisation Vincent Mallet